Depuis l’origine, le SYMPEC a engagé avant l’heure une démarche de développement durable.
   
 
 



En plus de la mise en place des périmètres de protection, obligation
légale, le SYMPEC participe activement à la protection de la nappe souterraine, au suivi agronomique des parcelles proches des points d’eau concernés.

Depuis 1991, les agriculteurs participent activement à la rotection de la ressource en partenariat avec la Chambre d’Agriculture.
Cet accompagnement passe par des conseils en matière de gestion des politiques d’enrichissement des sols, de rotation des cultures, etc.
Aujourd’hui, près de 2.000 hectares de terres réparties sur 25 exploitations font l’objet d’un conseil.

 

 

 
 
PROTEGER LA RESSOURCE
 
  Mise en place des périmètre de protection

La déclaration d’utilité publique de mise en place des périmètres de protection des points de prélèvement d’eau destinée à la consommation humaine est une obligation légale prise en application des dispositions de l’article L20 du Code de la Santé Publique et de la loi sur l’eau du 03 janvier 1992. Il s’agit, aux termes d’une procédure assez longue, de définir un zonage autour des ouvrages, où s’appliquent des prescriptions spécifiques, se traduisant éventuellement par l’instauration de servitudes, afin d’assurer la bonne qualité des eaux prélevées. Afin de tenir compte des nouvelles données acquises tant sur le plan quantitatif que qualitatif, une réactualisation des périmètres de protection officialisés en 1990 est apparue nécessaire et a été lancée à partir de 2000.

Réalisation d'un suivi agronomique
   
L'objectif du suivi agronomique est d’accompagner et de conseiller les agriculteurs dans les pratiques à mettre en œuvre afin de préserver la qualité de la ressource en eau sans remettre en cause la viabilité de l’exploitation.

Depuis 1991, 10 exploitants exerçant leur activité dans le périmètre de protection des forages du SYMPEC ont pu bénéficier de conseils de la part de la Chambre d’Agriculture afin de raisonner leur utilisation de produits fertilisants et phytosanitaires. L'optimisation des pratiques culturales depuis plusieurs années va dans le sens d'une amélioration certaine de la protection des ressources en eau.

À compter de 2004, ces actions de conseil et de formation ont été étendues à 15 agriculteurs supplémentaires afin de tenir compte de la réactualisation des périmètres.
  Contact   Liens   Plan du Site   Accueil  
Page Précédente   Page Suivante  

SYMPEC - Syndicat Mixte de Production d'Eau du Centre-Manche

Mentions légales